Un site utilisant WordPress.com

Histoires motivantes

Sagesse : l’histoire du cric

Un représentant crève un pneu en rase campagne.

Il ouvre son coffre cherche son cric… en vain.

Pas de cric. (suite…)


Sagesse : L’histoire du petit arbre

Il y avait une fois dans la forêt un petit arbre couvert de feuilles aiguës. « Ah ! disait-il un jour, mes voisins sont  heureux. Ils ont des feuilles qu’on se plait à voir. Les miennes sont comme des aiguilles.
Personne n’ose m’approcher. Je voudrais être plus favorisé encore que mes voisins. Je
voudrais avoir… des feuilles d’or. »
(suite…)


Le pouvoir des objectifs est immense même si votre vie n’est pas facile…

Le pouvoir des objectifs, de nos objectifs est immense, puissant, fort c’est à nous de choisir quoi faire, c’est à nous de choisir le bonheur ou d’être malheureux, nous avons le choix, les choix, nous devons choisir ce qui est le mieux pour nous ! Écoutons nos intuitions, notre coeur !

E si les gens sont négatifs envers qui vous êtes où ce que vous faites utilisez la négativité des autres personnes cela peut vous apporter plein de courage, hé oui à nous d’utiliser l’énergie que l’on nous envoi pour atteindre nos propres objectifs, regarder cette histoire émouvante, une très belle leçon de vie. Si vous avez des difficultés aujourd’hui dites vous que TOUT EST POSSIBLE, vous avez le pouvoir en vous !

Regardez ce film : (suite…)


Le Pack Microsoft Office Gratuit oui c’est possible avec Libre Office gratuit !

Est-ce possible de télécharger gratuitement le pack Office sur Internet ? Pas vraiment.
Mais il existe désormais sur Internet une alternative gratuite que vous devriez connaître. Explications. Si vous faites partie des nombreux internautes à vouloir installer le pack office gratuitement sur votre ordinateur PC ou Mac, ne cherchez plus. Voici la solution qui va faire plaisir à votre compte en banque, car elle est 100% gratuite.

Cette solution, c’est LibreOffice. Avec ce pack, vous n’aurez plus jamais besoin de Microsoft Office. LibreOffice à la Place de Microsoft Office

(suite…)


La nature, de l’esprit

La nature de l’esprit est comparable à l’océan, au ciel.

L’incessant mouvement des vagues à la surface de l’océan nous empêche d’en voir les profondeurs. Si nous plongeons il n’y a plus de vagues, c’est l’immense sérénité du fond… la nature de l’océan est immuable.

Regardons le ciel. Il est parfois clair et limpide. D’autres fois, des nuées s’y accumulent, modifiant la perception que nous en avons. Pourtant, les nuages n’ont pas changé la nature du ciel. […] L’esprit n’est rien, sinon la nature totalement libre…

Demeurons dans la simplicité naturelle de l’esprit qui est au-delà de tout concept.

Pema Wangyal Rinpotché


Sommes-nous déjà à moitié cuits ?

Imaginez une marmite remplie d’eau froide, dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite. L’eau se chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue de nager. La température commence à grimper. L’eau est chaude. C’est un peu plus que n’apprécie la grenouille ; ça la fatigue un peu, mais elle ne s’affole pas pour autant. L’eau est maintenant vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle est aussi affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien. La température de l’eau va ainsi monter jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir, sans jamais s’être extraite de la marmite.

frog27  Plongée dans une marmite à 50°, la grenouille donnerait immédiatement un coup de pattes salutaire et se retrouverait dehors.

Cette expérience (que je ne recommande pas) est riche d’enseignements. Elle montre que lorsqu’un changement négatif s’effectue de manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps pas de réaction, pas d’opposition, pas de révolte.

C’est exactement ce qui se produit dans la société où nous vivons. la suite de cette réflexion est ici Merci à Olivier Clerc

vous y trouverez aussi Les 10 plus gros mensonges

Personnellement celui que je trouve le plus dur à avaler, et pourtant si vous réfléchissez un moment a l’information et la désinformation … que nous subissons est celui qui concerne le sida, la fameuse maladie qui nous oblige a nous protéger depuis les années 80 et qui enrichit certains fabriquant de condoms, et de gros industriels spécialistes en pharmacie … et qui aujourd’hui va encore faire parler de lui, car décembre arrive …

car il m’a touché, il t’as touché et il nous touchent tous j’ai nommé « Les dix plus gros mensonges sur le sida » allons chercher par nous-même les bonnes informations et surtout fesons nous NOTRE PROPRE OPINION …

 sidamens

« Les scientifiques ne sont pas là pour croire mais pour avoir des preuves. (…) Je ne trouve pas un seul virologue pouvant me fournir des références démontrant que le VIH est la cause possible du SIDA. Dr. kary MULLIS (Prix Nobel)

« Les médicaments employés dans le traitement du SIDA sont les causes établies d’immuno-déficience. L’AZT tue aussi bien les cellules contaminées que les cellules saines. L’AZT est inutile si ce n’est pour commettre des meurtres légaux. » Pr Peter DUESBERG

ou est la vérité ?


La corde invisible … esclave de nos habitudes

Lundi 12 Juin 2006,


Un paysan avec 3 de ses ânes se rendait au marché pour vendre sa récolte.
La ville était loin et il lui faudrait plusieurs jours pour l’atteindre.
Le premier soir, il s’arrête pour bivouaquer non loin de la maison d’un vieil ermite.
Au moment d’attacher son dernier âne, il s’aperçoit qu’il lui manque une corde.
Si je n’attache pas mon âne se dit-il demain, il se sera sauvé dans la montagne!
Il monte sur son âne après avoir solidement attaché les 2 autres et prend la direction de la maison
du vieil ermite.
Arrivé, il demande au vieil homme s’il n’aurait pas une corde à lui donner.
Le vieillard avait depuis longtemps  fait voeux de pauvreté et n’avait pas la moindre corde,
cependant, il s’adressa au paysan et lui dit:
« Retourne à ton campement et comme chaque jour fait le geste de passer une corde autour du cou de
ton âne et n’oublie pas de feindre de l’attacher à un arbre. »
Perdu pour perdu, le paysan fit exactement ce que lui avait conseillé le vieil homme.
Le lendemain dès qu’il fût réveillé, le premier regard du paysan fût pour son âne.
Il était toujours là!
Après avoir chargé les 3 baudets, il décide de se mettre en route, mais là, il eut beau faire,
tirer sur son âne, le pousser, rien n’y fit.    L’âne refusait de bouger.
Désespéré, il retourne voir l’Hermite et lui raconte sa mésaventure.
« As-tu pensé à enlever la corde? » lui demanda-t-il.
« Mais il n’y a pas de corde! » répondit le paysan.
« Pour toi oui mais pour l’âne… »
« Le paysan retourne au campement et d’un ample mouvement, il mime le geste de retirer la corde.

L’âne le suit sans aucune résistance.

……………………………………………..

Ne nous moquons pas de cet âne. Ne sommes-nous pas, nous aussi, esclave de nos habitudes,

pire, esclave  de nos habitudes mentales?

Demandez-vous quelle corde invisible vous empêche de  progresser…

……………………………………………..

Pour accéder aux 100 histoires du club positif directement en ligne:     http://www.citations-positives.com


La jarre abîmée ou nos imperfections

    Un porteur d’eau indien avait deux grandes jarres, suspendues  aux 2 extrémités d’une pièce de bois qui épousait la forme de ses  épaules.L’une des jarres avait un éclat, et, alors que l’autre jarre  conservait parfaitement toute son eau de source jusqu’à la maison  du maître, l’autre jarre perdait presque la moitié de sa précieuse cargaison en cours de route.

Cela dura 2 ans, pendant lesquels, chaque jour, le porteur d’eau  ne livrait qu’une jarre et demi d’eau à chacun de ses voyages.

Bien sûr, la jarre parfaite était fière d’elle, puisqu’elle  parvenait à remplir sa fonction du début à la fin sans faille.

Mais la jarre abîmée avait honte de son imperfection et se sentait déprimée parce qu’elle ne parvenait à accomplir que la moitié de ce dont elle était censée être capable.

Au bout de 2 ans de ce qu’elle considérait comme un échec  permanent, la jarre endommagée s’adressa au porteur d’eau, au moment où celui-ci la remplissait à la source.

« Je me sens coupable, et je te prie de m’excuser. »

« Pourquoi ? » demanda le porteur d’eau. « De quoi as-tu honte ? »

« Je n’ai réussi qu’à porter la moitié de ma cargaison d’eau  à notre maître, pendant ces 2 ans, à cause de cet éclat qui fait fuire l’eau. Par ma faute, tu fais tous ces efforts, et,  à la fin, tu ne livres à notre maître que la moitié de l’eau.  Tu n’obtiens pas la reconnaissance complète de tes efforts », lui dit la jarre abîmée.

Le porteur d’eau fut touché par cette confession, et, plein de compassion, répondit: « Pendant que nous retournons à  la maison du maître, je veux que tu regardes les fleurs  magnifiques qu’il y a au bord du chemin ».

Au fur et à mesure de leur montée sur le chemin, au long de la colline, la vieille jarre vit de magnifiques fleurs  baignées de soleil sur les bords du chemin, et cela lui mit du baume au coeur. Mais à la fin du parcours, elle se sentait  toujours aussi mal parce qu’elle avait encore perdu la moitié de son eau.

Le porteur d’eau dit à la jarre « T’es-tu rendu compte qu’il n’y avait de belles fleurs que de TON côté, et presque aucune du côté de la jarre parfaite? C’est parce que j’ai toujours su que tu perdais de l’eau, et j’en ai tiré parti.

J’ai planté des semences de fleurs de ton coté du chemin, et, chaque jour, tu les as arrosées tout au long du chemin.

Pendant 2 ans, j’ai pu grâce à toi cueillir de magnifiques fleurs qui ont décoré la table du maître. Sans toi, jamais je n’aurais pu trouver des fleurs aussi fraîches et gracieuses. »

    Morale de l’histoire: Nous avons tous des éclats, des blessures, des défauts. Nous sommes tous des jarres abîmées.

Certains d’entre nous sont diminués par la vieillesse, d’autres ne brillent pas par leur intelligence, d’autres trop grands, trop  gros ou trop maigres, certains sont chauves, d’autres sont diminués physiquement, mais ce sont les éclats, les défauts en nous qui rendent nos vies intéressantes et exaltantes.

Il vaut mieux prendre les autres tels qu’ils sont, et voir ce qu’il y a de bien et de bon en eux. Il y a beaucoup de positif partout.
Il y a beaucoup de bon en vous !

Ceux qui sont flexibles ont la chance de ne pas pouvoir être déformés. Souvenez-vous d’apprécier tous les gens si différents qui peuplent votre vie ! Sans eux, la vie serait bien triste.

Merci d’apprécier amicalement mes imperfections – et, plus important pour vous – d’apprendre à aimer les vôtres! 🙂

(c)2002 http://www.club-positif.com


L’arbre Magique

« Un voyageur très fatigué s’assit à l’ombre d’un arbre sans se
douter qu’il venait de trouver un arbre magique, « l’Arbre à Réaliser
des Souhaits ».
Assis sur la terre dure, il pensa qu’il serait bien agréable de
se retrouver dans un lit moelleux. Aussitôt, ce lit apparut à côté
de lui.
Étonné, l’homme s’y installa en disant que le comble du bonheur
serait atteint si une jeune fille venait masser ses jambes
percluses. La jeune fille apparut et le massa très agréablement.
« J’ai faim, se dit l’homme, et manger en ce moment serait à
coup sûr un délice. » Une table surgit, chargée de nourritures
succulentes.
L’homme se régala. Il mangea et il but. La tête lui
tournait un peu. Ses paupières, sous l’action du vin et de la
fatigue, s’abaissaient. Il se laissa aller de tout son long sur
le lit, en pensant encore aux merveilleux évènements de cette
journée extraordinaire.
« Je vais dormir une heure ou deux, se dit-il. Le pire serait
qu’un tigre passe par ici pendant que je dors. »
Un tigre surgit aussitot et le dévora. »
Vous avez en vous un Arbre à souhait qui attend vos ordres.
Mais attention, il peut aussi réaliser vos pensées
négatives et vos peurs. En tout cas, il peut être parasité par
elles et se bloquer. C’est le mécanisme des soucis.


Le test des 3 passoires…. quand « on » vient vous dire quelque chose sur un ami!

Comment faire taire une rumeur :   Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute opinion de la sagesse. Quelqu’un vient un jour trouver le grand philosophe et lui dit :

« Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami ?

– Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes, j’aimerais te faire passer un test,  celui des 3 passoires :

(suite…)